moreau_couvD'après un roman de H.G.Wells.
Sénario de   Joël Legars et Marc Lizano.
Dessin de Nicoby.
   




     Voici donc le dossier d'un projet d'adaptation de l'un des romans les plus célèbres de H.G Wells, un des plus célèbres auteurs de science-fiction.
    Il s'agit d'une adaptation relativement classique dans la narration, servie par le dessin très vivant et lisible de Nicoby.  Le dossier a fait le tour des différentes maisons d'édition mais, bon, ça n'a rien donné. Pourtant, on a une bonne histoire, un roman fameux et propice à l'adaptation et puis le dessin vivant et énergique de Nicoby. Bref, avec Joël, on était quand même déçu de ne pas voir notre enthousiasme partagé… Alors, voilà, on vous offre un semblant de synopsis (ce sera l'occasion d'aller lire le livre pour ceux qui ne l'aurait pas fait, puisque c'est un roman disponible en poche, mais aussi une présentation des auteurs, les deux premières pages encrées, ainsi que deux autres pages plus loin dans le récit. Une page (crayonnés et encrage) dans la maison, au milieu de la jungle. Une dernière page (encrage et mise en couleur) pose le moment charnière où le héros, Edward Prendick, découvre le laboratoire du Docteur Moreau.
    Idéalement, nous aurions aimer adapter ce roman sous forme de trilogie, ou, mieux encore, directement un gros one-shot.

         
    L'histoire. Unique survivant d'un naufrage, Edward Prendick est recueilli sur une île des mers du Sud par un personnage singulier : le docteur Moreau. Il découvre avec effroi que l'île est peuplée de créatures monstrueuses, mi-hommes mi-bêtes, vivant sous la domination de Moreau et de Montgomery, son assistant. C'est Moreau lui-même qui a "fabriqué" ces créatures à partir d'animaux, dans le but de comprendre la nature de l'humanité. Les hommes-bêtes vivent dans un village primitif et obéissent à une "Loi" leur interdisant les comportements animaux et prônant la vénération de Moreau appelé "Maître". Mais Prendick découvre que certaines créatures transgressent la Loi en dévorant des lapins, et Moreau lui apprend que toutes ses expériences ont échoué jusque-là, les créatures régressant systématiquement à l'état animal.
    L'assassinat de Moreau par une de ses "expériences" devenue enragée remet en cause l'équilibre fragile de l'île. Montgomery est tué à son tour et Prendick ne parvient à ramener le calme qu'en tuant une partie des monstres. Au bout d'un exil forcé parmi les créatures en pleine régression, il parvient enfin à s'échapper à bord d'un radeau et à retourner à la civilisation. Mais, traumatisé par l'expérience qu'il vient de vivre, il ne peut s'empêcher de voir le reflet des hommes-animaux de Moreau dans les hommes "civilisés".
moreau_p01nbmoreau_p02nbmoreau_p03roughmoreau_p03nbmoreau_p04nbmoreau_p04quadrimoreau_auteurs