marziAvec ma fille Louise, nous sommes deux grands fans de la série "Marzi". La série est quasiment bouclée et il faut saluer le boulot de Dupuis qui a publié la série avec des albums classiques (le cinquième et dernier est en cours de bouclage) et a eu la bonne idée de faire une édition en deux tomes, dans un format plus ample, avec une mise en couleur revue, proche d'une trichro qui ne dit pas son nom car, techniquement, c'est de la quadri.
Techniquement, en fait, on s'en fout un peu mais cette version touche plus facilement le public adulte qui avait eu la mauvaise idée de bouder ces albums à priori purement réservés à la jeunesse. En général, d'ailleurs, le public adulte a bien tort de bouder les rayons jeunesse car il y a là matière à flatter et les yeux et les esprits, mais c'est une autre affaire.
La force de cette série, c'est à la fois son sujet, l'enfance de la scénariste, Marzena Sowa dans la Pologne  de la fin des années 80, et sa forme, un gaufrier de 6 cases où Sylvain Savoïa mêle les textes de sa compagne à des dessins qui, au premier abord, laisserait à penser que nous avons là affaire à un texte illustré, morcelé et destiné à une pagination propre à la bande dessinée.
Et puis, à la lecture, cela prend et son sens et son ampleur. le texte off, très présent, nous donne à lire les pensées, la construction d'un esprit de jeune fille et une sorte de témoignage sur cette Pologne communiste, urbaine à domicile, campagnarde le week-end, politique en arrière plan. Avec le recul d'une femme maintenant adulte, et l'esprit naissant de celle qu'elle n'est pas encore.
Bref, un très beau travail d'écriture, ciselé et simple, sobre et précieux qui amène le trait de Sylvain Savoïa au delà du réalisme que je lui connaissais. Comme si il y avait du lâcher prise dans son dessin, comme si celui-ci s'était ouvert…
aligato_marziDonc, ce petit dessin, c'est d'abord un hommage qui va rejoindre ceux des quelques auteurs invités par Sylvain et Marzi pour la sortie du tome 2 de l'intégrale. Mais c'est aussi une composition qui raconte le lien que ma fille entretient avec Marzi, l'auteur comme le personnage. Elle a lu et relu ses albums avec le plaisir de celle qui retrouve sa copine de temps à autres. Et quand elle a publié son petit fanzine, Jonas, Marzi lui avait écrit un petit texte où il était question de poissons, d'amour et de la vie qui passe… Du coup, moi, j'ai repris le dessin de Louise, celui du livre publié chez Charrette et nous avons invité Mademoiselle Aligato parce ce qu'il y a un je ne sais quoi de proximité graphique et que les invitations dans ce genre de petite aventure éditoriale, ça sert aussi à prolonger le plaisir qu'on a à se lire, et aussi celui qu'on a à se voir.
Une espèce de politesse, de façon de se dire merci aussi.

Marzi
•1 Petite carpe. Aux Éditions Dupuis.
•2 Sur la terre comme au ciel. Aux Éditions Dupuis.
•3 Rezystor. Aux Éditions Dupuis.
•4 Le bruit des villes. Aux Éditions Dupuis.
•4 TT Le bruit des villes. 299 ex aux Éditions de la Gouttière.
•5. Aux Éditions Dupuis.
••Deux éditions intégrales 1984/1987 et 1987/1989. Aux Éditions Dupuis.