Quasiment depuis le princesse charmante que j'avais illustré pour Justine Curatolo (au Rouergue), je n'avais pas eu l'occasion ou pas pris le temps de me remettre à la peinture. Bon, je ne suis pas peintre, ça demanderait un engagement et une implication qui ne sont pas à l'ordre du jour. J'allais dire de lenvie mais je pense que la peinture, ça demande de rentrer comme en religion si on s'y met vraiment.
    Ceci étant posé, j'adore la peinture, avec une nette préférence pour les peintres dit de l'abstraction lyrique ou assimilés -encore que je me méfie des appelations comme de la peste- et donc Nicolas de Stæl, Pierre Soulages, Fautrier ou Hans Hartung. J'aurai l'occasion de revenir sur ce sujet plus tard…
peinture_1    Voilà donc une toile réalisée pour des amis qui se sont mariés il y a un an et dont je suis le témoin du marié. En plaisantant, je leur ai dis que c'était probablement ma meilleure toile, mais c'est le genre de phrase qui ne veut rien dire vu le nombre de toiles que j'ai eu l'occasion de peindre : ) Ceci dit, j'ai du mal à dire combien j'ai aimé la peindre et combien j'en étais heureux, sans doute parce qu'elle leur était destinée…