Amiens 2008

    C'est vraiment moche, ce qui est en train d'arriver au salon d'Amiens. J'y suis venu il y a pas mal de temps avec mes Robin Goodfellows, ensuite avec la petite famille, comme vous pourrez le voir à la fin du post (les auteurs invités font un ex-libris chacuns). Là, c'est différent, il y a du y avoir une chute brutale des subventions. C'est pourquoi je resterai digne et propre et qu'on passe les photos en n&b. J'appelle ça de la pudeur face à l'adversité.

2008amiens012008amiens02

    Le temps de passer à l'hôtel pour déposer les valises et nous voilà sur le lieu du salon, près des locaux de l'asso "on a marché sur la bulle". Trois petits barnums où je retrouve Loïc Dauvillier, Sadrine Revel, Marzena Sowa et Sylvain Savoia pour une séance de dédicace. Déjà, c'est curieux de faire les dédicaces un mercredi soir, ils ont du avoir un prix sur la location des chapiteaux. Il y a même des oiseaux morts dans la clim (je prends une photo en cas de complication médicale, pour pouvoir me retourner contre le salon, on ne sait jamais). Les années précédentes, je sais plus mais j'avais l'impression qu'on était plein d'auteurs… Bon, les gens sont gentils, c'est déjà ça…

2008amiens032008amiens042008amiens05

    Bon, la fête bat son plein, comme on peut le voir et nous, pour la déconne, ben, on n'est pas les derniers, hein… Même, à un moment, Loïc a bu un ponch. On se réchauffe prêt du brazero, on raconte des blagues et on rit. En ce moment, rire, c'est pas du luxe, il me semble. Et avec la pudeur qui le caractérise, Loïc, décide de dormir directement sur une machine de chantier, histoire d'économiser une nuit d'hôtel à l'organisation…

2008amiens062008amiens072008amiens082008amiens092008amiens102008amiens112008amiens122008amiens132008amiens142008amiens152008amiens16

    Finalement, on a eu une chambre. Le jeudi, j'avais Justin, mon chauffeur en bas des marches qui m'attendait pour aller à l'hosto. Chouette musique dans la voiture, discussion intérressante, ce salon choisi bien son petit personnel : )
    Je rigole mais à la vérité, je n'étais pas fier. Jeudi matin avec les ados de l'hôpital nord, pour une rencontre avec une quinzaine de jeunes que je remercie pour m'avoir et simplifier la tâche, et aussi, parce que finalement, malgré leurs soucis (passagers j'espère), ça a été une rencontre tout ce qu'il y a de plus normale. Un petit passage à la cantine de l'hosto avec les animateurs et l'après midi a été consacré à un petit atelier cosy, dans la salle de jeux, avec trois enfants. Comme dirait l'autre, si tu ne vient pas au salon, le salon viendra à toi. J'étais vaguement anxieux, au petit matin, n'ayant jamais fait de rencontres ou d'ateliers en milieu hospitalier et, avec un peu de naturel, l'aide des soignants et la sontanéïté des enfants, ça a été finalement (presque) évident.
    Comme ça m'a fait pas mal d'émotions pour la journée, je passe faire un tour sur le salon mais je me réserve la visite de mon exposition (enfin, celle de la petite famille) pour le vendredi aprèm. Là, on boit des coups, on regarde les bénévoles s'affairer et on va manger à la fraîche, en bord de Somme.
    Vendredi, rebelote mais direction l'hôpital sud cette fois, avec le service Trauma où il regnait dans la pièce un joyeux bordel, des chariots dans tous les sens, des fauteuils roulants à qui mieux-mieux. Bref, embouteillage permanent, surtout avec les enfants qui devaient aller à tour de rôle faire leurs soins : ) Là, nous étions presque une vingtaine de 5 à 18 ans et nous avons pu profiter des petits livrets d'activités faits pour l'exposition. Les enfants, si vous avez pris du plaisir à cette rencontre, juste, sachez que ça a été complètement réciproque.
    Et puis, là, ben j'ai visité l'exposition après une petite sieste à l'hôtel. Comment dire ? J'ai déjà eu quelques expo avec mes planches sur des murs mais là, avec le mobilier, et surtout, imaginer les enfants prenant possession des lieux… Les bénévoles de l'asso ne s'en rendent peut-être pas compte, mais ils nous ont offert un truc incroyable. Merci. Merci. Merci. (On les voit ci-dessous au taquet)
    Et puis, un pan de mur a été réservé aux hommages faits par les dessinateurs que nous aimons, Loïc et moi. Ce Tribioute à la liteulle family, C'est juste de l'or en barre. C'est super bichon, cette poule et ses poussins…

2008amiens182008amiens202008amiens19

    Le vendredi soir, c'est un peu parti en sucette… Il faut que je fasse le tri dans les photos, il y a des réputations en jeu…

    Le samedi, en fait, a eu lieu le vrai festival : dédicaces et rencontre.


    Le samedi soir, patinoire et petite sauterie entre amis…


    Dimanche, re-dédicaces, la galerie des dessins et zou, dans le train…